Le mercredi 13 décembre 2017

Voir le répertoire des organismes

Lire la Mer

Lire la Mer

Lire la Mer

  • C.P. 414
    Matane (Quebec) G4W 3M3
  • 418 562-0440

Discipline

Patrimoine

Lire la mer : le maritime en vedette

Installé au phare de Matane construit en 1907, l’organisme à but non lucratif Lire la mer offre la possibilité voir de nombreux artefacts nautiques et maritimes en plus de faire visiter le phare et d’être présent sur Internet.

Lire la Mer accueille les visiteurs dans un micromusée maritime illustrant le patrimoine gaspésien, tant en photographies qu’en artéfacts nautiques et maritimes originaux des gens de mer qui ont durement gagné leur vie avec la mer.

Durant l’été, il est possible de visiter la maison du gardien et le phare accompagné d’un guide qui partager ses passions. Lire la mer lance donc l’invitation à ceux et celles voulant gravir les 57 marches.

« Pour des visites animées et guidées en groupe, il suffit de contacter l’organisme », indique le capitaine présidentiel Louis Pelletier.

Présent sur la Toile

Plus que centenaire, le phare est informatisé ainsi qu’équipé d’un radar ultra-moderne et d’une timonerie juchée en son sommet. Lire la mer permet aux internautes d’avoir le fleuve à l’oeil toute l’année grâce à sa caméra de surveillance.

Sur Internet, le site de Lire la mer propose des photos anciennes de Matane, des diaporamas, la localisation des navires, les cartes des marées, de multiples liens utiles, etc.

Dans la mémoire collective

Les goélettes du St-Laurent naviguent maintenant dans la mémoire collective grâce aux Productions « Tout l’Monde y passe » qui réalisent des documents audiovisuels sur l’histoire du Québec maritime et de la Matanie. De son côté, la bibliothèque de la mer et du Saint-Laurent à la bibliothèque Fonds de solidarité FTQ au Complexe culturel Joseph-Rouleau témoigne du vécu des capitaines et marins qui ont forgé le patrimoine maritime de la Matanie.

Lire la mer, c'est aussi aussi les archives personnelles d’Yves Durette, Matanais d'origine et pompier à la ville de Montréal. Elles constituent un trésor patrimonial inestimable : quelques centaines de photos originales prises par Jacques de Lesseps, entre 1926 et 1927, en hydravion. Couvrant la totalité de la Gaspésie, ces archives seront bientôt exposées en ligne.

Par ailleurs, Lire la mer offre un accès au fonds d'archives Victor-Sirois avec plus de 200 000 négatifs, photos, diapositives qui illustrent plus d'un siècle de vie de la Matanie, de la Gaspésie et de la Côte-Nord.

Pour des visites animées et guidées en groupe, il suffit de contacter l’organisme. - Louis Pelletier