Le mercredi 13 décembre 2017

Voir le répertoire des organismes

A.F.É.A.S. Saint-Rédempteur

A.F.É.A.S. Saint-Rédempteur

A.F.É.A.S. Saint-Rédempteur

  • 654, avenue du Phare Est
    Matane (Quebec) G4W 1B1
  • 418 562-1638

Discipline

Autres

L’Aféas Saint-Rédempteur : La voix des femmes

Regroupant 38 membres, l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Aféas) Saint-Rédempteur existe depuis 1966, voire depuis avril 1953 alors qu’elle s’appelait l’Union catholique des Fermières.

«Tenant ses réunions mensuelles au sous-sol de l’église Saint-Rédempteur, rappelle la présidente Clothilde Bouffard, La voix des femmes défend leurs droits et participe à bâtir une société privilégiant des valeurs d’égalité, de justice et de respect. »

Cette association organise l’Acti-Fête, cinq déjeuners communautaires dont un à l’intention de Développement et Paix, des ateliers de tricot, la distribution des rubans « Opération tendre la main », un souper de Noël suivie d’une soirée de danse, un souper de la Saint-Vaventin, des conférences et des activités en lien avec l’actualité.

Lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Tournée vers l’avenir, l’Aféas sait que, si la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes a évolué, elle demeure profondément d’actualité.

Fondé en 1966, l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas) permet aux Québécoises de porter leurs voix au niveau parlementaire.

Elle défend les intérêts des femmes auprès des instances décisionnelles (gouvernements, conseils municipaux, institutions publiques et parapubliques), au moyen de pétitions, de mémoires présentés en commissions parlementaires ou de rencontres avec les décideuses et décideurs politiques.

Un peu d’histoire

Fondée en 1966, le nouveau conseil de l’Aféas Saint-Rédempteur a tenu sa première réunion le 27 juin 1967 au sous-sol de l’ancienne église. Il avait alors décidé d’offrir 25 $ en cadeau à son aumônier qui quittait pour sa première cure.

Dans les faits, l’organisme était issu de l’ancienne Union catholique des Fermières (UCF). Celle-ci avait tenu sa première réunion le 8 avril 1953 sous la distinguée présidence du curé Zénon-Soucy. On en avait alors profité pour élire le conseil d’administration composé de Mmes Georges-Émile Chrétien (présidente), Arthur Coll (vice-présidente), Roger Philibert (secrétaire) ainsi que de Mmes Albert Blanchette, Léonidas Ouellet, Robert Philibert, Luc Tremblay et Georges Truchon (directrices).

La voix des femmes défend leurs droits et participe à bâtir une société privilégiant des valeurs d’égalité, de justice et de respect. - Clothilde Bouffard