COVID-19 - État de situation
Vous êtes ici : Nouvelles
RSS

La Ville de Matane confirme une contribution de 1250 $ au Centre d'action bénévole de la région de Matane via le Fonds spécial d’urgence COVID-19

Date de publication : 13 mai 2020

Matane, le 13 mai 2020 – La  Ville de Matane confirme un soutien de 1250 $ au Centre d’action bénévole de la région de Matane afin de favoriser le recrutement de bénévoles par le biais d’une campagne de communications. Cette contribution est possible grâce à la création du Fonds spécial d’urgence COVID-19 destiné à répondre rapidement aux besoins exceptionnels et urgents de la population, suite à la mise en place de mesures visant à réduire la propagation de la covid-19. 

Le Centre d’action bénévole avait vu son nombre de bénévoles actifs augmenter lors des dernières semaines. En effet, plusieurs personnes avaient des disponibilités accrues en raison du ralentissement de certains secteurs de l’économie. Cependant, avec le retour au travail de plusieurs, la majorité de ces personnes retrouvent leur horaire habituel. Les besoins de la population demeurent toutefois importants et nécessitent de recruter de nouvelles personnes pour assurer la continuité des services. 

Le maire Jérôme Landry et l’Organisation municipale de sécurité civile félicitent les bénévoles pour leur implication, même de courte durée : « les bienfaits du bénévolat ne sont plus à démontrer. Il faut rester fidèles à ce que nous sommes, une communauté tissée serrée qui se serre les coudes, à tout moment. J’encourage fortement les personnes qui ont du temps disponible, ne serait-ce que quelques heures, à communiquer avec le Centre d’action bénévole. Vous en sortirez grandi et les gens que vous aiderez en seront très reconnaissants.» 

Pour toute information concernant l’aide financière du Fonds spécial d’urgence COVID-19, il est possible de communiquer avec Martin Gilbert, directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire au 418 562-2333. Les demandes des organismes sont analysées au fur et à mesure par l’OMSC (Organisation municipale de sécurité civile) qui fera ensuite ses recommandations au conseil municipal. L’OSMC est formé d’élus municipaux, des directions de chacun des services municipaux et s’adjoint ponctuellement la présence des partenaires de sécurité civile.