Le mercredi 18 octobre 2017

Voir le répertoire des organismes

Cercle des fermières

Cercle des fermières

Cercle des fermières

  • 384, rue du Rempart
    Matane (Quebec) G4W 2T7
  • 418 566-4520

Discipline

Loisir culturel, Métiers d'art

Le Cercle de Fermières de Matane : Des femmes de bonne volonté

Le Cercle de Fermières de Matane regroupe 66 membres, âgées de 30 à 94 ans, pour une moyenne de 66 ans. Elles se réunissent dans leur local au Pavillon de la Cité.

« Cette association sans but lucratif réunit des femmes de bonne volonté, responsables, actives, profondément chaleureuses, qui aiment partager leurs compétences et connaissances et aider les autres », indique la vice-présidente et responsable des communications, Dominique Lecompte-Pommier.

Spécialités et activités

Leurs spécialités : recettes culinaires, tissage, tricot à l’aiguille et au crochet, cartes brodées, faux-vitrail, pointes folles, dentelles de Bruges, broderie traditionnelle, noire et de Schwalm, point de croix et fléché. Possibilité d’autres cours sur demande.

Au cours de l’année, les membres ont 10 assemblées ordinaires, une générale ainsi qu’un brunch de Noël. Elles participent à de nombreuses activités : Journée d’automne, Journées de la culture avec exposition et marché aux puces, Journées Arts Textiles, messe, brunch au profit de du Programme OLO (aide alimentaire aux femmes enceintes) et Journée du printemps, congrès régional et congrès provincial.

Ouverture d’esprit et de valeurs sûres

Le Cercle de Fermières de Matane, le no 20, fait partie des quelque 648 cercles au Québec qui sont regroupés en 25 fédérations. Ils ont fêté leur 100e anniversaire en 2015. Le secret de leur longévité? Leur histoire s’est construite au fil d’une constante évolution qui n’a jamais renié le passé, dans un mélange d’ouverture d’esprit et de valeurs sûres.

Le nombre de membres se maintient depuis plusieurs années, grâce notamment à un regain de popularité des arts textiles et à l’adhésion de jeunes retraitées, avides d’apprendre à développer leurs talents manuels et de contribuer à faire un monde meilleur, en utilisant une méthode éprouvée : la solidarité féminine.

Cette association sans but lucratif réunit des femmes qui aiment partager leurs compétences et connaissances et aider les autres.- Dominique Lecompte-Pommier