Le vendredi 24 novembre 2017

Vous êtes ici : Nouvelles
RSS

Conférence de Paris : le Canada et le Québec doivent démontrer leur leadership

Date de publication : 10 décembre 2015

Matane, 10 décembre 2015 – Dans l’espoir de conclure un accord pour limiter les impacts des changements climatiques, nos dirigeants politiques canadiens et québécois ont démontré un certain leadership pour réaliser des actions concrètes visant à atteindre des objectifs de diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Les spécialistes démontrent que la demande énergétique mondiale va continuer d’augmenter. Le défi sera de privilégier les sources d’énergie qui répondront à la demande en délaissant les énergies polluantes pour privilégier des énergies vertes.

L’arrivée récente d’un nouveau gouvernement au fédéral qui propose des objectifs climatiques ambitieux à Paris et la promotion des performances enviables du Québec en matière d’énergie renouvelable effectuée par le premier ministre Philippe Couillard réjouissent particulièrement la Ville de Matane. 

Considérant que Matane est l’une des plus importantes villes manufacturières dans le domaine de l’éolien, le maire de Matane est très optimiste à propos de l’avenir de cette filière. Il va de soi que la nouvelle Politique énergétique, qui sera déposée au Québec au début de l’année 2016, doit tenir compte des enjeux environnementaux et des nouvelles cibles déterminées par nos leaders politiques à la conférence de Paris.

Il faut à tout prix saisir l’opportunité de devenir les meilleurs en Amérique du Nord et s’engager fermement à poursuivre le développement des énergies renouvelables dont l’éolien, un choix économique et écologique.

Jérôme Landry, maire de Matane