Vous êtes ici : Nouvelles
RSS

1,2 M $ EN 3 ANS : LA CULTURE, UN OUTIL IMPORTANT DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE POUR MATANE

Date de publication : 22 août 2018

Matane, 22 août 2018 – La Ville de Matane est heureuse d’annoncer le renouvellement de l’entente de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications pour les années 2017-2020. Les partenaires investiront dans le milieu une somme globale de 1 261 980 $, notamment en créant un Carrefour des arts numériques, véritable agora virtuel de ce créneau d’excellence en essor à Matane qui réunira artisans et équipements.

« La réputation de « Matane numérique » a dépassé notre territoire. Nos artisans avaient besoin de nouveaux outils et de réunir les forces de chacune et de chacun pour développer davantage notre expertise. Cette nouvelle entente nous offre des leviers extraordinaires pour aller encore plus loin et ainsi fortifier un créneau important dans la vie économique, sociale et culturelle de Matane », affirme le maire de la Ville de Matane, Jérôme Landry.

Plusieurs projets concernent la Bibliothèque Fonds de solidarité FTQ tant au niveau du développement de sa collection que de l’animation.

Par le biais de cette entente, la Ville de Matane souhaite mettre davantage en lumière son dynamique  créneau numérique qui en est un d’excellence puisqu’il bénéficie d’un bassin d’artistes, d’institutions et d’organismes qui se démarquent sur la scène régionale et provinciale. Ainsi, la Société d’histoire et de généalogie pourra poursuivre la numérisation de La Voix de Matane et dans un but d’accessibilité, mettre en ligne les documents numérisés jusqu’à maintenant dont l’ensemble des journaux de La Voix gaspésienne et plusieurs photographies. Nul doute que cet organisme deviendra un chef de file. Cette entente permet également à l’École de musique de Matane d’offrir des cours de DJ puisque la Ville de Matane a acquis de l’équipement pour le faire. Quelques écrans numériques et des panneaux d’interprétation tactiles devraient également apparaître dans le paysages matanais afin d’exposer le savoir-faire de la multitude de talents locaux en photographie et vidéo.

Un appel de projets a été lancé dans le cadre d’un Fonds de développement culturel auprès des organismes et des artistes et ainsi cinq projets verront le jour :

-           PHOS - UBUS théâtre

-           Mathieu Savoie – Le vertige des possibles

-           Kaméléart – Ateliers pour aînés

-           Comité centre-ville – Ateliers Picher

-           Espaces F – Histoire de promenade

Carrefour des arts numériques

Enfin, un important projet de mise en commun des ressources numériques du territoire ainsi que l’acquisition d’équipements verra le jour sous l’appellation Carrefour des arts numériques. En effet, une plate-forme virtuelle mettra en relation les intervenants du milieu numérique qu’ils proviennent d’institutions scolaires, d’organismes à but non lucratif ou d’artistes. Ce projet est un investissement de 600 000 $ sur trois ans. La Ville de Matane a retenu les services d’une firme reconnue dans l’Est-du-Québec pour réaliser le mandat : Cpourinc. (nommé Cpour.ca) formée d’Annie Chénier, consultante en transformation numérique, Frédéric Vincent, consultant en développement organisationnel et Thomas Wadham-Gagnon, consultant technique et gestionnaire de projet multimédia a été engagée pour réaliser le mandat qui sera lancé en septembre puis livré en mars 2019.

La Ville de Matane ne fait pas exception et suit le mouvement des villes qui misent sur le développement culturel pour se démarquer en mettant son expertise numérique et ses créateurs de l’avant. La culture est un élément dynamisant, créateur d’emplois et très attractif. La Ville de Matane travaille en collaboration avec l’ensemble du milieu culturel pour l’élaboration de ces ententes et la réalisation des projets. Ces ententes de développement culturel ont également un effet levier de sorte que les investissements consentis initialement sont le plus souvent bonifiés. Il est reconnu que 1 $ investi en culture rapporte 7 $.

(Photo: Sylvie Caron)